Anonymous, LulzSec, késako ?

Certains lecteurs m’ont demandé d’expliquer un peu plus ce qu’était LulzSec. J’allais bientôt faire un grand article sur eux mais l’actu a un peu bouleversé mes projets. En effet, LulzSec  a annoncé sa dissolution après 50 jours d’hacktivisme (je décrirai plus en détails ce que ce mot veut dire dans un prochain billet).

LulzSec, compression des mots Lulz (Synonyme de LOL mais en plus moqueur) et Security, est un groupe de hackers qui se sont rendus célèbres en attaquant de nombreux sites tels que ceux de Fox Tv, Sony, Sega, la CIA et bien d’autres. Leur mode d’attaque le plus utilisé étant l’injection SQL. C’est un détournement des formulaires des sites pour y injecter un code qui va récupérer des données. A chaque attaque, ils ont ainsi publié via leur compte Twitter les données dérobées. La plupart du temps, des comptes emails, des identifiants et mots de passe. Dernièrement, ils s’étaient associés aux Anonymous dans l’opération #AntiSec.

Mais l’aventure est donc terminée. Il faut dire que le goût pour la médiatisation de leurs attaques était mal vu par le milieu des Hackers. Ils ont d’ailleurs été eux-mêmes la cible d’attaques de The Jester  par exemple, qui a divulgué des informations sur les membres du groupe.

Toutefois, dans leur dernier communiqué, ils appellent à poursuivre le combat et à rejoindre les Anonymous dans l’opération #AntiSec.

Les Anonymous  sont un groupe d’Hacktivistes qui défendent la liberté d’expression, l’internet libre et combattent la censure et la corruption. Ils se sont fait connaître par leurs attaques DDos (ou déni de service) qui consistent à envoyer des centaines de requêtes d’accès à une page web afin de faire planter le serveur. C’est un peu comme une manifestation virtuelle. Rien n’est volé, rien n’est endommagé mais pendant un moment, le site est inaccessible. Leur groupe n’a pas de chefs, de leaders. Chaque membre est libre. C’est une mini-société où tout le monde a droit de parole et les décisions sont communes. Ils se sont impliqués dans la plupart des révolutions pour la liberté, en Tunisie, en Lybie, En Espagne, en Syrie, etc… Ils ont aussi défendu avec ferveur le site http://wikileaks.org/ en attaquant Paypal, Visa, Mastercard, et bien d’autres. Ce ne sont pas les ados boutonneux irresponsables que les médias vous montrent. Non c’est bien plus que ça. C’est un nouvel ordre de pensée, une nouvelle force de proposition avec laquelle il faut désormais compter. Si le mouvement est né de 4chan (forum anglophone anonyme), les ambitions sont devenues bien plus grandes et plus audacieuses. Leur lutte me semble justifiée. Les moyens sont sujets à débat mais je trouve que leurs attaques DDoS sont une manière de dire à ceux qui nous dirigent qu’ils ne sont plus seuls et que quelqu’un les regarde et les juge.

L’opération #AntiSec encourage donc chacun à s’attaquer aux sites des gouvernements et compagnies qui restreignent nos libertés et usent de la corruption pour arriver à leurs fins.

Il faut donc s’attendre à de nouvelles attaques DDoS et à de nouveaux hacks. Affaire à suivre…

J’espère vous avoir un peu plus éclairé sur ces 2 mouvements. Je vous donnerai des news des hacks réalisés comme celui-ci  par exemple dans la nouvelle catégorie Hacking.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :