Laissons-les crever…

Laissons-les crever, voici en résumé ce que dit la communauté internationale aux associations humanitaires relayant la crise sans précédent dans la corne de l’Afrique et plus particulièrement en Somalie :

Laissons-les crever, on a d’autres choses à faire. Ben oui, vous comprenez, nous, on a du taf en ce moment avec la Grèce. On ne peut pas s’occuper des crève-la-faim. Bon allez, parce qu’on est des grands seigneurs, on vous donne 1/3 de ce qu’il vous faut mais pas tout de suite, vous l’aurez bientôt, promis.

La Somalie et les pays voisins (Kenya, Ethiopie, Ouganda, Soudan et Djibouti) font face à une sécheresse et donc une famine exceptionnelle. Les ONG parlent de la pire sécheresse depuis 60 ans. Ce qui change cette fois, c’est le contexte économique et les fluctuations des prix des denrées alimentaires. Les céréales ont vu leur prix bondir de plus de 100% sur un an.

Quand on ajoute à ces deux fléaux, la soif d’argent des dirigeants de ces pays qui vendent des parcelles de terrains agricoles à des sociétés privés de biocarburant, on obtient une situation critique menaçant la vie de plus de 12 millions de personnes. On estime les besoins financiers à 1.6 Milliards de dollars (soit environ 1.1 milliards d’euros)

Pourtant, face à  ce constat, les pays développés trainent et perdent leur temps dans de longues négociations pour essayer d’en donner le moins possible. Après une première réunion d’urgence à Rome lundi puis une deuxième mercredi, rien n’a encore été décidé. La banque mondiale a promis de verser 500 millions de dollars. La France a promis 10 millions supplémentaires. Bref, le compte n’y est pas !

Je trouve cela plutôt étrange cette réaction de nos chefs d’Etat. Ils sont prêts à sortir des centaines de milliards pour la Grèce, sachant que de toute façon, cela ne la sauvera pas. Ils savent pertinemment que cet argent prêté sera un jour perdu car ce pays sera trop accablé pour rembourser. Ils ne le font que pour rassurer les marchés financiers et gagner encore un peu de temps. Alors qu’ici, on parle de vies humaines, de millions de vies humaines. Et là, ce milliard d’euros sera utile. On en est sûr. C’est du concret.

Je trouve qu’il y a une incohérence dans tout ça. Alors, bien sûr ils ont de belles excuses comme ce matin avec Mme Bachelot sur RTL en fin d’interview. Si nous ne sauvons pas l’Europe, nous ne pourrons plus sauver les pays dans le besoin… Hmmm. Ce que je comprends c’est surtout :

 Nous avons d’autres priorités que des vies humaines sans valeur dans un coin perdu de l’Afrique.

Nous vous avons élu messieurs/mesdames car nous pensions que vous étiez les plus à même de nous représenter et de représenter nos opinions. Et bien, si l’on faisait un sondage, je crois que 90% des gens donneraient l’argent nécessaire à l’Afrique pour les sauver. Donc, pour une fois, faites ce que l’on attend de vous. Agissez en tant qu’Homme et non en tant que Politicien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :