Le retour (bis)

Je vous ai un peu laissé tomber cette semaine. Aucun article, pas même une petite ligne… Mais j’ai une bonne excuse: je travaillais dur chez moi! Je vous avoue que j’étais tellement crevé à la fin de la journée que je n’avais pas le courage de me lancer dans un nouveau billet.

Mais cette semaine de dur labeur m’a donné l’occasion de vous écrire ce qui va suivre. En effet, j’ai écumé plusieurs enseignes de bricolage et de matériaux. Et j’en ai retenu une impression plutôt négative…

Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas un très bon bricoleur, je ne m’y connais pas vraiment et si je n’avais pas une personne attentionnée pour m’aider, je ne pourrais tout simplement pas faire grand chose. C’est donc toujours avec une certaine appréhension que je rentre dans un magasin de bricolage. Tous ces termes barbares, tous ces matériaux, tous ces outils, cela me laisse perplexe. Mais cette semaine, je n’avais pas le choix, j’ai donc arpenté les allées et surtout demander conseil aux vendeurs. C’est là que ça se corse et que ça devient intéressant pour ce blog.

A chaque fois, ou presque, on m’a bien fait comprendre que j’étais un ignorant et que le connaisseur c’était le vendeur. A chaque phrase, je devenais de plus en plus bête voire complètement débile. Aucune pitié pour le bricolo amateur, on vous fait bien comprendre que vous êtes nul et qu’il faut juste écouter les bribes de conseils de votre cher vendeur. Même s’il se trompe ouvertement.

J’assume le fait d’être nul en bricolage, mais si je viens dans votre magasin, c’est pour avoir des conseils et vous êtes censés me permettre de réaliser mes travaux avec les meilleurs outils/matériaux possibles. Or, je n’ai quasiment jamais rencontré un vendeur capable de me renseigner sans avoir un ton arrogant et méprisant.

Il y a même une fois où en commandant des matériaux, le vendeur s’est trompé de marchandise et, lui faisant remarquer, il continuait à me prendre pour un débile en me montrant bien que j’avais tort. Malheureusement, pour lui, c’était en fin de semaine et j’en avais un peu ras-le-bol donc j’ai insisté et il a fini par admettre que c’était lui qui avait commis une erreur.

Je trouve quand même tout cela aberrant pour des enseignes qui se veulent proches de leurs clients. Mais maintenant, j’ai bien compris, je passerai mon chemin la prochaine fois et mon argent ira ailleurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :