Triste Anniversaire (1)

Ce week-end, vous avez eu droit à une rétrospective sur un évènement majeur du XXIème siècle : les attentats du 11 septembre 2001. Oui, ça fait déjà 10 ans ! Alors, je vais essayer de ne pas trop vous saouler avec des infos qu’on a pu voir cent fois à la TV mais je vais plutôt essayer d’aborder ce passage de notre Histoire moderne sous des angles différents. Je vais découper mon article en 3 pour aborder trois sujets bien différents : la médiatisation et l’émotion, le tournant décisif dans l’Histoire, les thèses complotistes.

Je pense que chacun se souvient du moment où il a appris cette nouvelle hallucinante : un avion a percuté une tour du WTC à New York. Personnellement, ce souvenir est gravé dans ma mémoire. Je me trouvais dans un bus et c’est là que j’ai entendu à la radio qu’il était arrivé une chose horrible à Manhattan mais sans pouvoir bien savoir de quoi il était question. Une fois rentré chez moi, j’ai allumé la TV et j’ai alors compris qu’il se passait quelque chose de grave, d’exceptionnel et je n’ai plus su me décrocher des « breaking news » et des directs improvisés.

Nous avons tous été très marqué par ces attentats. Nous avons tous ressenti une certaine émotion et surtout une compassion pour ces américains si souvent décriés. Toutefois, pourquoi avons-nous été si choqués et bouleversés par cet épisode certes dramatique mais moins que certaines autres catastrophes ? J’ai lu récemment un article sur Owni qui s’interrogeait sur le rôle des médias dans l’émotion mondiale alors ressentie les jours qui ont suivi. En effet, on attribue un niveau d’importance aux informations que l’on reçoit grâce à leurs répétitions, leur taille, etc…

En gros, on juge une info importante parce que les médias nous disent que c’est important. Ce jour là, nous avons tous eu droit à des interruptions de programmes pour des directs improvisés avec des journalistes faisant face à l’improvisation mais également à leur propre émotion. Pendant des heures, ils ont couvert l’évènement en diffusant et rediffusant les images marquantes des avions s’écrasant dans les tours, des personnes qui sautent dans le vide, de l’effondrement des tours. Les codes d’un évènement exceptionnel et dramatique ont été utilisés par les médias qui ont enfin pu réaliser leur fantasme de l’évènement partagé en direct. Chaque téléspectateur a pu assister en direct au crash du deuxième avion et à l’effondrement des tours.

Cette couverture médiatique sans précédent et les codes utilisés lors de la diffusion des images ont, je pense, joué un grand rôle dans notre perception des évènements. Nous n’aurions pas été si émus s’il en avait été autrement.

Publicités

One Response to Triste Anniversaire (1)

  1. Barnoin says:

    Si je puis me permettre, sans minimiser l’influence de la médiatisation sur l’impact émotionnel
    provoqué par l’évènement je pense qu’il est une autre raison à l’intensité et l’immédiateté
    de l »émotion ressentie (en tout cas pour moi) lorsque j’ai commencé à comprendre de quoi il retournait, c’est le fait que des lustres de « conditionnement », depuis « La Fayette, nous voici! « jusqu’à la domination sans partage de la culture et du style de vie Us ont fait que nous avons réagi ,au premier abord, comme les Américains eux-mêmes.
    Il suffit pour s’en convaincre de lire les commentaires aux multiples articles qui « célèbrenl » le 11/9. nombreux sont ceux qui reconnaissent avoir été beaucoup plus touchés par les images qu’ils voyaient que par celles du Tsunami en Thaîlande par exemple alors que le bilan humain était sans commune mesure.
    Il ne suffit donc pas que les « Trompettes de la Renommée » claironnent en boucle pour faire naître l’émotion si l’oreille n’est pas déjà éduquée à la musique qu’on lui fait entendre.
    Conclusion: Qu’on aime l’Amérique ou qu’on la redoute (ou les deux) nous avons tous un lien personnel avec elle qui rend notre objectivité à son égard sujette à caution et il ne serait pas mauvais d’y penser avant de l’ouvrir, que se soit pour couvrir ses turpitudes ou la vouer aux gémonies par principe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :