Sarko nous offre un tour de manège supplémentaire

Mercredi soir, les dirigeants de la zone euro se sont réunis dans le but de trouver un accord afin de nous sortir de cette crise qui nous touche de plein fouet. Après plusieurs heures de négociations, ils se sont mis d’accord et ont sorti de leur chapeau un nouveau plan qui nous sauvera tous !

Mais en réalité, ce n’est qu’un ticket de plus pour faire un nouveau tour de manège dans cette fête foraine mondiale. Ce plan ne sert qu’à gagner un peu de temps mais ne résolve aucun problème de fonds. Nous allons ajouter un peu plus de dette aux pays endettés dans cette crise mondiale de la dette. Tout le monde, ou presque, applaudit cette folle incohérence.

Alors il est vrai que les marchés financiers ont très bien réagi. Mais c’est tout à fait normal. On vient de leur permettre de jouer encore un peu plus et gratuitement.

Les principaux points négociés sont les suivants :

  • Augmentation du fonds de soutien européen (FESF) pour le porter à 1 000 milliards €.
  • Abandon de 50% d’une partie de la dette grecque par les banques.
  • Appel à la recapitalisation des banques.
  • Rigueur budgétaire dans chaque pays afin de maîtriser les déficits

Pour l’augmentation du FESF, la France, déjà bien endettée, devra mettre au pot. Nous allons accroitre une fois de plus notre déficit ce qui mettra en danger notre Aaa. Cette note détermine le taux auquel nous empruntons. Imaginons que nous soyons rétrogradés. Toute notre politique budgétaire sera à revoir car nous devrons alors faire face à des intérêts bien supérieurs à ceux prévus dans notre dernière loi de finance. Il faudra donc trouver encore plus de billets pour boucler l’année sans aggraver notre situation financière.

Concernant la recapitalisation, je me demande comment ils vont imposer cela aux banques. Certaines sont dans l’incapacité de se recapitaliser. Leurs réserves sont au plus bas. Comment vont-elles faire ? VOnt-elles faire appel aux marchés? Vu leur valeur sur ces derniers, je ne pense pas. Va-t-on assister à une nationalisation des banques en Italie, en Espagne, au Portugal ? Ces pays où l’on cherche à tout prix à privatiser un maximum pour économiser et payer les dettes. Encore une fois, tout ceci est incohérent.

De plus, les européens comptent sur la Chine et la Russie pour les aider. N’ont-ils pas vus que ces pays sont au bord du gouffre que nous leur creusons ? Nous voulons agripper leur main tendue pour les faire plonger avec nous.

Avec ce plan, dans quelques mois (je suis optimiste), les problèmes actuels reviendront et seront plus graves encore. La zone euro n’est pas sauvée comme j’ai pu le lire et l’entendre dans les médias. Non messieurs, ce n’est pas parce que le CAC fait +6% que la situation est réglée. A force de vouloir épargner les vrais responsables, nous condamnons des innocents à la pauvreté et la faillite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :