Elucubrations en sucre

« Il faut réussir à monétiser ton idée ».  Cette phrase jetée au cours d’une discussion m’a sauté aux oreilles.

C’est vrai qu’aujourd’hui on n’y pense tous, on ne pense qu’à ça.  Le contexte était simple, on parlait d’une nouvelle tendance de blog qui cartonnait, et qu’à la fin, le blogueur cherchait à monétiser, ce qui était normal.

Trouver l’idée, devenir riche, glander, semble notre crédo. Je le dis facilement parce que je suis pareil.

Je suis comme Calvin, je veux  être millionnaire aujourd’hui et qu’on m’apporte le monde sur un plateau demain ! Mon plan ? Je comptais hériter, mais ça a échoué…

Depuis je suis perdu, entre mes réalités d’adultes et mes rêves d’ado. Et les mines désabusées que je rencontre dans le tram me disent la même chose.

Il est où notre bonheur ? Sur 9gag ? Au boulot ? À la maison ?

En  tombant sur un reportage où les gamins ressortent en colère parce qu’ils trouvent leur cadeau nul et que les parents trouvent ca marrant. Ca me semblait dingue, une paire de claque ouais, et l’année prochaine t’auras un morceau de charbon et une orange le mioche.

On a atteint une telle futilité dans notre société, qui ce qui nous semble indispensable aujourd’hui en sortant de chez soi c’est son Smartphone.

Les gens sont plus intéressés par Ralph Lauren que par ce qu’il se passe sous notre nez, la France, le Monde se perd.

De mon coté, vivre sans internet me semble inconcevable, on a jamais été autant connecté et autant individualiste, paradoxe de notre génération Y.

Mon souci qui est le même que celui des extrêmes, c’est que je constate, je critique, je suis prêt à détruire, mais je n’ai pas de réelles propositions de constructions.

Que faire ? Je pense que l’on est beaucoup à se le demander.

Je crois sincèrement dans la mise en commun et le partage de l’information, mais encore faut-il que ca intéresse, le patrimoine Français se fait racheter par le Quatar et tout le monde s’en fout…

Quand tout se pétera la gueule, on ne pourra que se réveiller, mais j’aurais le plaisir de pouvoir ricaner sur l’air acide de « je l’avais bien dit ».

Publicités

One Response to Elucubrations en sucre

  1. Nonor says:

    …mais rien fait, niark niark niark

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :