A new life is possible

J’annonce, ce billet sera certainement inintéressant mais je ressens le besoin de l’écrire.

Mon dernier article partait un peu dans tous les sens pour arriver au constat final qu’un nouveau monde devait naitre, avec de nouvelles méthodes, de nouvelles sociétés, etc…

Dans mon cas personnel, c’est un peu la même chose. J’explique.

J’ai passé mon bac sans  difficulté mais en faisant le minimum pour l’obtenir. J’ai d’ailleurs réussi avec brio vu que ma moyenne a été de 10 tout rond… Je me suis ensuite lancé dans une licence de droit avec la conviction que je pourrai être utile et réduire les injustices. Mais très vite, le monde de l’entreprise m’a intéressé.

J’avais hâte d’avoir une vie professionnelle, d’être indépendant et de gagner un vrai salaire. Après avoir passé les partiels du premier semestre en appliquant la même méthode que mon bac, j’ai décidé de chercher une autre filière plus courte, quitte à abandonner ce rêve de devenir le pourfendeur des injustices.

Je m’inscris donc dans une filière courte (Bac+3) spécialisée dans la gestion des PME-PMI. Je me découvre alors un réel intérêt pour la finance, l’audit et le contrôle de gestion. Je me spécialise alors dans ce domaine dans lequel je me débrouille d’ailleurs très bien. Mes études m’intéressent tellement que ma motivation est au plus haut et je finirai major de ma promo (#autoCongratulations)…

C’est alors la vraie vie qui commence. Je trouve rapidement un premier job dans le service financier d’une banque en pleine croissance, presque nouvelle sur le secteur. Je découvre le contrôle de gestion appliqué dans le monde professionnel. Rien à voir avec mes 3 années d’étude ! Mais je continue à adorer…

C’est à peu près à ce moment que je commence à m’intéresser à autre chose : l’informatique. Ca commence bêtement. Lors de ce premier job, je l’avoue j’ai pas mal de temps libre. Alors je cherche à l’occuper. Je commence d’abord à créer des fichiers Excel qui améliorent les process habituels de certains collègues. Je cherche des solutions pour accélérer certains traitements, etc… Ensuite, on me propose de m’ « autoformer » sur leur logiciel de base de données. Ce que je fais avec plaisir et j’apprends les rudiments du requêtage en lisant la doc officielle. C’est comme ça que je me suis peu à peu intéressé de plus près à l’informatique. D’abord pour l’aspect pratique puis simplement par intérêt.

J’ai ensuite changé de job, tout en restant plus ou moins dans le même secteur, la finance. Et là, grâce à certains collègues, ma passion pour l’informatique mais surtout pour la culture web et le net s’est totalement développée. Je suis rentré à fond dans la culture Geek… Ce fut une vraie révélation pour moi. Ce milieu me faisait et me fait toujours rêver.

A tel point que mon métier de base est passé peu à peu à l’arrière plan. J’ai commencé à m’intéresser au HTML et au PHP pour créer quelques sites web. J’ai ensuite pu me révolter et soutenir le printemps des peuples sur les réseaux sociaux (rejoignant ainsi mon premier rêve de lutter contre les injustices et d’aider les opprimés). J’ai co-créé ensuite ce blog pour avoir plus de liberté et pouvoir m’exprimer pleinement.

Mais tout cela ne me suffit pas. J’ai envie de plus. J’ai envie d’être passionné le matin par la journée qui m’attend. J’ai envie de faire quelque chose d’utile. J’ai donc décidé d’apprendre à programmer. En début de semaine, j’ai d’ailleurs suivi une petite formation en développement principalement axé sur le JAVA. Ces 3 jours passés à coder m’ont apporté la sérénité, et la motivation qui me manquaient au quotidien.

Enfin, je me dis que mes journées vont pouvoir être passionnantes et intéressantes. J’ai toujours été en admiration des hackers (au sens noble du terme) qui arrivent en quelques lignes de code à détourner un objet basique en une invention formidable.

Cette fois, je me dis que c’est possible. J’ai l’ambition de faire partie de ce monde. Je ne sais pas encore si j’y arriverai. Mais l’envie, la motivation et la passion sont là. J’ai enfin le sentiment que cette voie est la bonne. Je vais me lancer dans le développement, apprendre différents langages de programmation, et créer ce dont j’ai envie.

Il y a quelques mois, j’ai traversé une période assez compliquée. Mes journées de travail étaient devenues un fardeau. Une seule envie : rentrer chez moi pour profiter de ma famille. Cela me pesait tellement que j’en ai même parlé à mon boss…

Maintenant j’ai compris. Il ne sert à rien de s’enfermer dans un système qui ne vous satisfait pas pleinement. On peut toujours se voiler la face mais un jour, ça deviendra juste impossible de continuer. Il faut avoir le courage et peut-être aussi la folie de décider de changer. Dire stop et prendre un autre chemin.

C’est ce que je vais faire. J’ai déjà commencé sur plusieurs plans de ma vie perso et je vais continuer. J’ai décidé d’être heureux. J’ai décidé de vivre pleinement chaque minute sans les gâcher. C’est un conseil que je donne à chacun de vous et à mes proches : une autre vie est possible. Finalement ça semble très simple mais peu de gens osent prendre un nouveau départ. J’ai décidé de le prendre et même si ça peut prendre du temps, j’en suis désormais heureux.

Publicités

One Response to A new life is possible

  1. Lolo en Sucre says:

    Steve Jobs discours à Stanford…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :