Le Big Day : Retour d’expérience (Coté Groom)

Après une préparation étalée sur plus d’un an, en vue de me marier, j’ai eu envie de rédiger un billet sur cette expérience que j’ai vécue comme quelque chose de très fort.

Je pense qu’il y a différentes manières d’appréhender le mariage :

  1. Stoïque : on s’en fout on veut juste se marier…
  2. Hystéro : C’est le plus beau jour de ma VIE !!

De ce que je vois autours de moi, en tant que Groom, on a plutôt tendance à se caler sur nos compagnes au niveau de l’attitude… Bien entendu le choix de se marier doit être l’envie des deux, mais la motivation vis-à-vis des préparations c’est autre chose…
Il y a tellement de facteurs que c’est dur d’en tirer une généralité, c’est pour ça que je resterais sur mon cas perso.

Pour tout vous dire, difficile de faire plus motivée que la future Madame Ensucre…
Des classeurs de photos aux tableurs Excels, en passant par la course aux petits pots et les dimanches braderies, j’ai eu le droit à la totale.
Alors bien sûr que j’étais dedans aussi, mais je suis plutôt du genre créatif peu persévérant genre : « Les gars je viens de trouver pour guérir le cancer ! Pfff laissez-tomber rien qu’à l’idée de le mettre en place ça me fatigue, par contre demain je m’y mets ! Promis… » C’est vrai, j’ai un don pour la procrastination mais là quand ça touchait au Mariage, tention, fallait être au taquet !
Je caricature bien évidement mais grosso modo c’était ça, c’est long un an et demi, moi de mon coté je me disais, tranquille Emile, on a le temps… (Tu parles…)

Heureusement du côté de ma moitié ça carburait, en plus avec l’autre qui assure on a tendance à lâcher du lest en fait.
Autant sur pas mal de choses, je me laissais porter en jouant l’inspecteur des travaux finis, ( hmm il est pas bien fait ton point de croix là, non ?) Autant j’avais des idées fixes (il me faut un caleçon dans le thème, je veux cette alliance, nan je veux des boutons de manchettes ronds !).
Heureusement Madame en sucre avait un rétro planning très efficace, on notera la complémentarité Geek car je l’ai fait travailler sur Google Doc, et ce fut très utile.


Ce que j’en tire sur l’année, c’est une succession de temps morts et de temps de bourre.
On a passé les dernières semaines en atelier manuel, à coup de masking tape et autres montées de stress. (Oh mon dieu on n’a pas assez de couvercles de petits pots pour bébés !)
Bon ce qui a aidé c’est quand même de se tenir au courant. La déco du mariage est devenue un sacré truc, et les gens se lâchent de plus en plus afin de rendre ce jour toujours plus unique.
Et tout ça encore une fois, c’est grâce au Réseau, cette mise en partage des idées, des goûts, des informations, le tout en libre accès a permis une véritable explosion sur les idées du Big Day.
Je conseillerais à tout « groom to be », un peu intéressé de bien se tenir au courant…

Dans mon cas un blog m’a particulièrement été utile, je pense que c’est un des meilleurs wedding Blog français.

La Mariée Aux Pieds Nus, un simple coup d’œil et vous comprendrez. Il est typique d’une certaine mouvance du mariage à la Française. Il y a tout simplement une nouvelle scène sur l’organisation du mariage, qui était inexistante il y a encore 10 ans. Avec avant tout une notion de plaisir, et des inspirations américaines, elles ont mis en avant le fait que le mariage pouvait également être autre chose que de la meringue.

Là ou c’est encore plus marrant c’est que ça permet de voir à quel point les gens sont proches, et vont aimer les mêmes choses, tout en gardant des personnalités bien distinctes… Après tout, qui n’aime pas un Bar à Bonbons ? On va surtout distinguer des tendances : rétro-chic ; rock, bobo des champs, etc.

Si 9gag m’a permis de me rendre compte que l’humour et les petits tracas de la vie étaient internationaux, les Wedding blogs quand à eux partagent une certaine “idée” du BigDay.

Pour repartir sur la logistique, J’ai pu comprendre que certaines choses étaient clés.

En tant que garçon j’ai eu le droit de gérer la sono (bonjour le cliché), je pense que c’est souvent notre cas, alors oui le DJ est plus qu’important, les gens se souviendront s’ils ont bien mangé ou non, mais ils se souviendront surtout de s’ils se sont ennuyés ou pas ! DJ = 80% de la soirée, c’est lui qui gère les éclairages, et la sono et donc l’ambiance.

Après ca dépends des goûts de chacun, j’ai été témoin du pire comme du meilleur, surtout que dans le coin ça peut vite dégénérer en mode carnaval et serviettes.

Donc il ne faut pas hésiter à presser votre DJ de questions, personnellement je lui ai fourni une liste de titres que je voulais à tout prix, et je l’ai laissé gérer l’ordre, on a mis au point l’enchainement de départ sur les 6 premières chansons qui sont primordiales. Deux semaines avant on se mettait également au point pour la couleur des éclairages et la disposition des totems, et Madame Ensucre avait dit oui pour la machine à fumée (Yeah).

Le deuxième point clé, c’est le choix des photos. On a tous un pote qui s’est acheté un Reflex et qui fait de belles photo de fontaines ou de falaises, mais j’ai envie de dire réfléchissez.

Pareil pour la photo, plusieurs tendances, celle où je pose, et celle où je veux avoir l’air naturel. De notre coté on préfère la deuxième, Madame Ensucre en a donc repéré une de cette école (celle ou on veut avoir l’air naturel). Pour la trouver, si je ne m’abuse c’est sur DIPUJM qu’elle a été débusquée. Dès la première rencontre c’était bon, « on était trop connecté tu vois », j’avais hâte de voir son travail.

Je ne ferais pas de généralités, mais je pense qu’on est pas mal à se dire bah la photo, Maurice fera l’affaire, et bien non la photo au delà du métier c’est un art, et lorsque l’on trouve « SA » (son) Photographe, le résultat est là. Au vu des compliments reçus, la mission a été réussie et je ne me lasse pas de les regarder…Je conseillerais à chacun de bien chercher, car c’est la seule chose qui restera avec vos souvenirs de cette journée.

C’est sur, tout ça a un coût, et de notre coté le budget a été explosé de tous les cotés…

– J’ai trouvé ma robe !

– Super !

– Bon c’est une robe de créatrice par contre…

– Ah bon, c’est bien… (on notera la naïveté)

– Par contre je dépasse un peu le budget.

On peut remarquer la relativité toute puissante du « peu ».

NB : Lorsqu’une fille se marie, et lorsque l’on touche à « La Robe » alors les notions de budget, de déficit, découvert, Banque de France, disparaissent. On assiste à une terrifiante distorsion du champs de réalité. « Oh ca va oui, c’est vrai ma robe est pas donnée, mais tu t’es bien acheté un jeu (6 mois auparavant, et à 20 sur le net) alors commence pas ! »

Mais pour peu que tout le monde soit sur la même longueur d’onde ça n’est que du bonheur (si si!), et on n’est pas trop de deux pour affronter les obstacles. (Qui a dit Famille ?)

De notre côté, on a également pu s’appuyer sur une bande de potes en or, ce qui nous a permis de profiter à fond du Big Day. Il ne faut pas oublier cette possibilité, la variable « meilleurs amis » permet de toucher de la main d’œuvre à moindre coût, et c’est très important.

C’était une thématique qui nous paraissait importante (les amis pas la main d’œuvre) et vu que nos témoins étaient constitués intégralement d’amis et pas de familles (je suis fils unique ok) on a essayé d’organiser des « rencontres » car même si les gens se connaissent de vue (Ah oui le connard qui était au bowling la dernière fois ?) ils ne sont pas forcément plus en relation que ça.

Les soirées témoins, que l’on a organisées chacun de notre côté, furent des moments très sympas, et auront permis à tout le monde de se décoincer (important en vue des enterrements). Ca partait d’idées simples, un repas fait maison et des petites attentions pour les témoins, de mon coté j’avais prévu des T-Shirt personnalisés, badges, iPhone en choco et caricatures à la clé.

Pour conclure, de mon point de vue les préparatifs furent plutôt agréables, c’est sûr que je ne me suis pas levé à 6Hr du mat le dimanche pour aller chiner une théière à la braderie de Maroille mais j’ai fait celle de Lille. Mes missions étaient claires, DJ, costume, faire des noeuds, se pointer avec la famille et dire « oui ». En tout cas, il ne reste de tout ça que les bons souvenirs, et ça a permis à Madame Ensucre de me convertir au Thé !

Le mariage restera un grand moment de ma vie.

PS : Je terminerais sur quelques adresses utiles auxquelles je rendrai hommage. Vu que j’ai du les rajouter sur les flux de mon ipad pour Madame Ensucre, je les ai souvent consulté :

http://www.lamarieeauxpiedsnus.com/

http://desideespourunjolimariage.com/

http://www.trendyweddingleblog.com/

http://www.leblogdemadamec.fr/

http://la-mariee-en-colere.tumblr.com/

Publicités

One Response to Le Big Day : Retour d’expérience (Coté Groom)

  1. Purplenessa says:

    Tiens je connais bien le premier blog que tu cites 😉
    Contente de savoir que votre mariage t’a autant plu !
    Je plussoie sur le photographe, surtout qu’on pense jamais que le copain ou cousin qui prendra les photos… ne sera pas dessus !
    Et surtout pensez à vous faire un album papier, voire des grands tirages !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :