L’absurdité du système des parrainages pour l’élection présidentielle

Les élections présidentielles approchent et la date de remise des dossiers de candidature également. Mais il existe un impératif pour pouvoir recueillir les voix des français : obtenir 500 signatures d’élus.

Par élu, on désigne les maires, les députés, les sénateurs, les conseillers régionaux et généraux, etc… En gros, en prenant en compte le cumul de mandats, on estime le potentiel à 42 000 signataires.

Et pourtant, malgré cela, certains candidats ont beaucoup de mal à obtenir leurs 500 parrainages. En effet, la liste des signataires est publique. Du coup, certains maires ont du mal à sortir leur stylo pour soutenir des candidats tels que Marine Le Pen, Frederic Nihous, Nicolas Dupont-Aignan ou encore Philippe Poutou.

On soupçonne les gros partis (PS et UMP) de verrouiller le système en demandant expressément à leurs adhérents de ne pas accorder leur signature aux autres candidats. Ainsi, une simple formalité administrative se transforme en acte politique. Cela tend à renforcer le bipartisme, et l’on sait que ce n’est pas le système le plus représentatif et démocratique qui soit.

Je suis pour la pluralité et la diversité. De plus, je ne conçois pas qu’un parti qui rassemble 17% d’intentions de vote soit absent au final des élections. C’est totalement aberrant !

Alors, que faire ? Les candidats officiels (Hollande, Sarkozy, Bayrou) ont tous montré leur préoccupation sur la possible absence du FN. Toutefois, seul Le candidat du MoDem, François Bayrou, a proposé que les grands partis se concertent et donnent des parrainages à Marine Le Pen. Cette proposition a d’ailleurs été vivement critiquée par le PS et l’UMP. Marine Le Pen elle-même refusant d’ « appeler à l’aide ».

Alors, une première solution pourrait être l’anonymat des signatures. Pourtant, le conseil constitutionnel vient de refuser d’abroger la loi de 1976 obligeant à rendre public la liste des parrainages. On peut donc oublier cette proposition.

Reste alors à réformer totalement la procédure. Et dans ce cas, pourquoi ne pas solliciter les citoyens eux-mêmes. On peut très bien imaginer qu’un candidat doive rassembler un nombre déterminé de signatures auprès des électeurs. Ce système existe déjà dans d’autres pays. Cela me semble beaucoup plus démocratique. On pourrait même voir émerger de nouveaux candidats. Peut-être même qu’au final, ce seront les candidats PS et UMP qui auront alors du mal à obtenir leurs signatures…

Bref, encore une fois, le système est verrouillé afin de favoriser les mêmes personnes, en totale déconnexion des intérêts du peuple. La France, une démocratie ? En êtes-vous bien sûrs ?

Pour se quitter en beauté, je vous laisse aller regarder cette caméra cachée d’Action discrète qui montre bien l’absurdité du système actuel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :