Et l’espoir pour la présidentielle ?

Rien ne change, et pourtant tout est différent, nos droits s’envolent, la pauvreté s’accroît, les scandales politiques sont omniprésents, le système écrase les petits, et pousse les plus grands.

Rien ne va mais tout va bien. On est dans une sorte d’état Schrödinger : « on est heureux et malheureux » En fait tant que l’on ne regarde pas de trop près, car sinon il faudrait se poser des questions, et ça, ça ne plaît à personne.

J’y vois plusieurs causes, la première est l’individualisme qui nous entoure, pour faire simple, il est plus important de penser à soi, à sa place, qu’à un tout. L’important étant que je sois heureux, rien à faire si les autres sont malheureux. On pourrait parler des biens positionnels, ce qui donne de la valeur à ma voiture, c’est l’envie que les autres ont de l’avoir.

La seconde est liée à une sorte de fatalisme, les « de toute manière tout ça c’est trop gros on ne pourra rien changer, ça ne sert à rien, je ne voterai pas », ont-ils tort ?  Comme le rappelle Carlin, une société égoïste produit des politiques égoïstes, on a les hommes que l’on mérite.

La dernière rassemble les gens plus ou moins satisfaits, après tout la vie n’est pas si mal, une grosse voiture, un pavillon, c’est ça la vie, du moins l’idée que l’on s’en fait.

Soyons clairs, nos aînés ont cru en La Révolution, seulement le brasier est éteint, et 50 ans plus tard,  on ne pose plus de bombes, on ne shoote plus de patrons du CAC40, on se laisse vivre à petit feu. On vit dans une république qui a rétablit les privilèges: entre les barons escrocs et les ducs libertins, il y a le roi tout puissant.

Nous même Français,  nous sommes dans une partie du système plutôt bonne, on aurait très bien pu se retrouver au Burkina Faso, en Lybie etc. Ce qui nous pousse en rien vers une volonté de changement… parfois je me dis qu’on devrait interdire le PMU et le Loto, là ça ferait descendre les gens.

On approche d’une élection présidentielle et même si je ne ressens pas de l’espoir comme sur les précédentes, il y a une ferveur qui commence à pointer. Avec, d’un côté,  » je vais tout changer ! »,  et de l’autre, « j’ai changé, votez pour moi ! »

Un bipartisme au service du système, et nourri par nos amis les médias, c’est drôle de voir que notre force médiatique appartient en majorité à 6 industriels, et que 4 de ceux-ci étaient au fameux Fouquets.

Seul média indépendant internet, mais les fréquentations tendent vers les sources d’info habituelles. (Le Monde, Le Parisien etc)

Cela poussera inévitablement la partie votante à voter pour les mêmes, et la partie qui ne vote pas à rester chez elle.

Le film est déjà joué, est-ce que les spectateurs resteront pour la séance ? Cela dépend de nous….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :