Mon coloc’ le nucléaire !

el nuclear (espagnol), lo nucleare (italien), ou encore : nükleer (turc), nuklir (indonésien) ou Kernenergie en allemand, je ne les ai pas toutes faites, mais au bout de 10, seule l’allemagne sort du lot à mon sens en nous emmenant au coeur du sujet : l’énergie !

Si on reste en compagnie de notre douce France, le nucléaire ne m’amène qu’un seul mot à l’esprit : déchet !
Et oui, on en fait des choses avec le nucléaire, c’est presque facile, presque pour tout le monde, et presque même pas cher … encore que, dommage qu’on ne soit plus là pour écouter nos enfants nous conter çà… çà risque de pas durer ! Pour suivre l’actualité, faisons confiance à notre pays, nos techniciens, toutes ces grosses têtes qui vont, je le suis sûre, nous trouver et nous faire profiter de fabuleuses avancées technologiques… ah non merde on est déjà au bout, je me perds… c’est les déchets !!! à quoi il faut trouver rémèdes et solutions…

Bouudiouuuu v’là le sujet ! Alors c’est quoi le problème avec le nucléaire ? J’ai un jour eu une conversation super intéressante sur le sujet, sujet passionnant forcément, d’autant plus que moi et la physique, nous n’avons jamais vraiment été copain par le passé, et aujourd’hui je ne peux pas rester sans comprendre ! Çà vous dit qu’on se fasse une leçon sur le nucléaire ?

Ce qu’on appelle « nucléaire » est en réalité la « fission » (coupure) des atomes (d’une partie du nucléon en fait) qui éjectent (en retour) des neutrons (ahah çà vous parle ?!  un des seuls mots dont je me souviens)  extrêmement énergétiques (ce qui donne l’électricité). C’est que la « fission » nucléaire ne peut qu’être faite sur des matériaux extrêmement instables et lourds : l’Uranium, et y’a pas que çà, on utilise aussi le Césium et l’Iode … Mwé Mwé, et là on se dit : ah bon ? Mais çà se trouve où ? C’est bien çà le problème, ces matières sont presque inexistantes à l’état naturel (pas comme le fer, le cuivre etc …) ou alors existent mais a des pourcentages infimes donc doivent être fabriqués dans des laboratoires etc…  On en revient donc au déchet : on a rien sans rien ! Dites bonjour à la radioactivité, qu’il faudra stocker et qui formera, notre sujet du jour : les « déchets nucléaires ».

Maintenant il est temps de se demander si il n’y aurait pas d’autres sources que le nucléaire pour obtenir de l’énergie ? Par chance, nous n’avons pas suivi qu’un seul cours de physique !!

Ma préférée : la « fusion » ! En bref : dans la fission on « soustrait », dans la fusion on « ajoute »… La fusion est la source d’énergie du soleil et des autres étoiles.
Je ne vais pas vous saouler plus longtemps avec une seconde définition, internet vous proposera des milliers de définition plus adéquates, et en plus, fonction du nombre d’heures passées en cours de physique ! Ce que je retiens, c’est qu’en plus, la fusion peut ne pas polluer !

On peut parler aussi des bactéries. Pour le coup, on change de salle, et on va en cours de sciences naturelles. Des chercheurs s’échinent à mettre au point des organismes microscopiques, des bactéries, capables de produire de l’énergie !!! Cliquez et lisez… je m’excuse mais pour de vrai, je n’ai jamais été trés studieuse, donc même en science nat…

Et pour finir, un mix des deux,  physique  et science nat’
Savez vous qu’avec seulement 1Kg de pomme de terre, on pourrait obtenir l’équivalent énergétique quotidien de la Belgique ! Bon ok, je n’ai pas de sources pour celle là, mais je me souviens avoir planté des électrodes dans une pomme de terre ! pas vous ? Sinon la patate, on peut également la transformer en bio-carburant. Mais là, il faut de l’énergie pour pouvoir le faire, bien qu’elle soit inférieure à ce que l’on pourrait en retirer. Personnellement je préfère les frites.

Nous retiendrons que pour les solutions, il y en a… Mais malgré tout, nous ne sommes qu’au début de leurs exploitations, et il ne sera pas si facile de se passer du nucléaire… Pour revenir à son origine, en 1955, voici en animation, la propagation du nucléaire à l’échelle mondiale.

On ne compte plus également le nombre de site anti-nucléaire. Ce qui me fait penser à une citation : Dans la vie, l’essentiel est de porter sur tout des jugements a priori. Il apparaît, en effet, que les masses ont tort, et les individus toujours raison. (Boris Vian)

Je suis inscrite à 2 sites particulièrement : GreenPeace et GreenPeace Québec, on se demande pourquoi ! et je suis régulièrement Owni qui ne manque pas de nous tenir informer, et sur bien d’autres sujets aussi.

À bientôt en musique avec un titre : So Scientific, de Dabrye, album : One/Three, Un petit quelque chose de Funkstörung en moins « speedé », en plus accessible, avec une trame sonore en fond, légère et apaisante qui vient lisser les beats radioactifs !

Publicités

One Response to Mon coloc’ le nucléaire !

  1. Ok, mais sans le nucléaire, pas de voyage dans le temps possible. N’oublie pas qu’il faut une réaction de 2,21 GigoWatts pour activer les circuites du convecteur temporel… Et à part le Plutonium, seule la foudre pourrait produire une quantité d’énergie pareille. Le seul souci, c’est qu’on ne peut jamais prédire là où elle va tomber…
    Bon, blague à part, pour revenir au sujet (les déchets nucléaires et leurs conséquences à très long terme), je te conseille vivement de regarder ce superbe documentaire, pour moi il fait office de référence, il s’agît de « Into Eternity ». C’est ici que ça se passe : http://mega-streaming.info/video/AS4SR2OA49NX/Into-Eternity-VOSTFR#

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :