La France attaquée Suite et (bientôt) fin

Pour vous montrer que mon précédent billet sur la crise n’était pas une simple hallucination visant à vous manipuler, je vais vous montrer que les inquiétudes concernant la situation de la France sont de plus en plus grandes et viennent de plusieurs sources.

D’abord, le FMI a annoncé ses prévisions concernant la croissance française. Ainsi, il a relevé son estimation de 0.3 pts pour 2012 la portant donc à 0.5%, ce qui est conforme aux prévisions de notre gouvernement. Ce qui est plus fâcheux, c’est la croissance en 2013 qui reste très faible à 1% selon les experts de Washington. Or les deux favoris à la présidentielle ont misé sur une croissance de 1.7% pour cette même année. Ils sont donc très optimistes. Le problème est que tous les financements sont basés sur cette hypothèse qui se révèle totalement fausse. Pour que vous comprenez bien, de notre taux de croissance dépend notre budget. Plus le taux est élevé et plus nos rentrées d’argent sont importantes (et inversement, nos dépenses sont amoindries). Les programmes des deux candidats vont donc creuser encore plus notre déficit s’ils restent en l’état. Car les dépenses prévues ne seront pas couvertes par nos recettes.

Ensuite, le Crédit Suisse a publié récemment une note dénonçant les déficits de notre pays. Il souligne également que nous n’avons pas eu de budget équilibré depuis 1974. Il est donc très pessimiste concernant notre avenir. Idem aux USA où le sondage Bank of America Merril Lynch a mis en avant le manque de confiance envers la France. Cette enquête sur les opinions de centaines de gérants de fonds place ainsi la France en deuxième position des pays à risque, derrière l’Espagne (tiens, ça ne vous rappelle rien ?). Nous passons de la quatrième place à la deuxième, dépassant même la Grèce.

Enfin, hier, sur Europe 1, George Soros, financier milliardaire américain célèbre pour son attaque contre la livre sterling ayant contribué à sa fortune, s’est livré à une critique très sévère de l’Europe et de la France en particulier. Il prédit ainsi que notre pays sera attaqué par les marchés dès la fin des élections présidentielles.

Tout cela est très inquiétant. Les différents acteurs financiers, du monde entier, montrent des signes de plus en plus importants de méfiance envers notre capacité à respecter nos engagements. Concrètement, ils ont peur que nous ne soyons pas capables de réduire nos déficits et craignent donc de ne pas être remboursés. Nous allons donc assister prochainement à une hausse des taux d’intérêt sur les obligations françaises. Pour être clair encore une fois, nous allons emprunter de l’argent à un taux plus élevé et donc payer plus d’intérêt. Les marchés n’ayant plus confiance, ils demandent une rémunération plus importante pour les dédommager du risque encouru. Ainsi, nous allons entrer dans une spirale infernale où pour assurer le fonctionnement de l’Etat, nous serons obligés d’emprunter et plus nous emprunterons, plus les taux augmenteront. C’est ce qui s’est passé avec la Grèce et maintenant avec l’Espagne. Quelque soit donc le candidat (PS ou UMP) qui accèdera à la fonction suprême, les lendemains s’avèrent très difficiles à surmonter.

Mais, chut, puisqu’on vous dit que tout va bien…

Source Image

Publicités

3 Responses to La France attaquée Suite et (bientôt) fin

  1. mainordavos says:

    Alors plusieurs choses, déjà personne ne dis que tout va bien, personne. Et heureusement. A la lecture de ton billet on a plus qu’à se tirer une balle, on est fini.
    Un truc que je comprend pas bien c’est que tu critique toujours le monde de la finance, mais tu te sers de ce qu’ils disent (fmi, milliardaire), cela donne le sentiment que tu les crois quand ils disent ce qui va dans ton sens. Et de toi à moi, tu mange grace à ce monde.
    Enfin ces menaces dont on doit avoir peur, les marchés qui nous attaquent, d’une part c’est jouer sur la peur des gens, et jouer sur leur ignorance (qui maitrise vraiment ces sujets? Pas moi en tout cas) et surtout ca fait des mois que des soit-disant spécialistes annoncent ces « attaques », depuis les menaces de pertes du AAA en fait. Pourtant rien, le taux d’emprunt à long terme est stable, et le produit financier qui sert à spéculer sur la dette francaise fait un flop…
    Bref tout ca pour dire que je ne te comprend toujours pas, tu critique un système que tu alimente, tu incite à la peur plutôt qu’à l’interrogation, et c’est dommage parce que tes intentions soit tout à fait louable.

    • zOrel says:

      Je vais essayer de répondre point par point.

      « Personne ne dit que tout va bien ». Ah bon ? Je trouve les discours de Sarkozy plutôt très optimistes. Il se vante souvent d’avoir sauvé la France. Or il n’en est rien. Et il en est de même pour le PS qui nous jure qu’avec son programme, la crise sera de l’histoire ancienne.

      Concernant le monde de la finance. Effectivement, je travaille dans ce monde, ce qui me permet de parler en connaissance de cause. Mes différentes années passées dans ce secteur d’activité particulier m’ont permis également d’en comprendre les mécanismes. Je critique ainsi les agissements des marchés et leur philosophie purement égocentrique. Toutefois, quand je cite certains des acteurs comme le FMI ou Soros, je n’adhère pas à leurs propos, je ne fais que relayer leurs informations afin de démontrer justement la folie destructrice de ce milieu. Et ne pas écouter le marché serait se mettre un bandeau sur les yeux. Ce sont les marchés qui dirigent le monde désormais. Sans être d’accord avec eux, il faut donc les surveiller attentivement afin de connaître notre avenir proche. Ici, les marchés annoncent clairement leur prochaine cible : la France.

      « C’est jouer sur la peur des gens […] et sur leur ignorance ». Il est de notoriété publique que Saveur Libre a un pouvoir d’influence énorme sur la population. Sérieusement, quel but aurais-je à influencer les quelques lecteurs de ce billet ? Je ne joue pas sur leur ignorance, au contraire, je leur explique clairement la situation, avec des mots qui me semblent simples. Concernant le taux d’emprunt à long terme, si prendre +0.21 points de base en une semaine, c’est être stable, je pense qu’effectivement tu ne maitrises pas le sujet.

      « tu critiques un système que tu alimentes » Euuuh. J’alimente donc le système financier en écrivant ces lignes ? Il va falloir que je pense à me reconvertir en trader…

      Bref, bonne séance de LOL ton commentaire.

      La bise quand même hein…

    • Zegnou says:

      « Ici, les marchés annoncent clairement leur prochaine cible : la France. »
      Juste pour enfoncer le clou, oui les marchés financiers vont s’en prendre à la France, et ce quel que soit le résultat de l’élection. Et ce sera très concret pour nous, puisque nos amis les winners de Wall Street ont un plan immédiat (i.e. dès le lendemain du deuxième tour) pour mettre à mal le Contrat à Durée Indéterminée, véritable frein à la sacro-sainte croissance économique, selon eux :

      Au moins, ça a le mérite d’être franc.
      Vive la précarisation, c’est ça le « progrès social »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :