La Monarchie tue au Bahreïn

Pendant que nous nous concentrons sur l’analyse des résultats électoraux déplorables de notre pays, notre égocentrisme nous empêche de voir qu’à quelques milliers de kilomètres, un peuple se fait harceler, torturer et tuer par un dictateur.

Je parle bien sûr du Bahreïn. C’est un tout petit pays du golfe persique, voisin de l’Arabie saoudite, dirigé par le roi Al-Khalifa. Cet état s’est développé grâce au pétrole qu’il dispose sur son territoire. Cela lui a permis de construire un circuit automobile flambant neuf et d’accueillir un grand prix de F1. D’ailleurs, parlons-en de ce grand prix.

Depuis des mois, le peuple du Bahreïn se révolte contre les abus du pouvoir en place. Depuis des mois, les morts s’accumulent. Depuis des mois, la répression s’accentue. Or, en bons occidentaux qui se respectent, nous décidons d’organiser une manifestation sportive internationale dans ce pays. L’occasion aurait pu être saisie afin de montrer au monde entier les dérives de cette monarchie. Or, les médias ont préféré s’interroger sur la sécurité des pilotes stars face aux violentes émeutes quotidiennes. Oui, ils ont préféré le terme « émeute » au terme « manifestation pacifique ».

Il y a deux raisons à ce traitement médiatique : le pétrole et l’Arabie saoudite. En effet, Al-Khalifa a la chance d’avoir un voisin de taille. Nous dépendons tous des saoudiens pour notre approvisionnement en pétrole. Le problème, c’est que ces mêmes saoudiens soutiennent activement leur voisin et sont envoyés en renfort afin de faire taire les opposants.

Les médias occidentaux choisissent donc de se taire et de passer sous silence ces images choquantes :

Nous pouvons avoir accès à ces vidéos grâce à des hacktivistes et des défenseurs des droits de l’Homme. Les Anonymous ont en parallèle procédé à de nombreuses attaques DDoS sur les sites gouvernementaux afin d’alerter le monde entier sur la situation plus que préoccupante dans ce pays.

Récemment, des opposants ont encore été arrêtés et emprisonnés, à l’instar de Abdulhadi al-Khawaja. Amnesty appelle à la mobilisation afin d’obtenir leur libération. C’est une question de temps avant que ces personnes ne meurent dans leur cellule. Vous pouvez agir à votre niveau en envoyant un mail au roi du Bahreïn.

Il faut que cela cesse, et vite ! Pour ça, une seule solution : en parler le plus possible. A vous de jouer maintenant. Partagez ce billet et les vidéos. Vous pouvez suivre les actions des Anonymous avec le hashtag #OpBahrain sur Twitter. Suivez également Amnesty qui est engagé également dans ce pays. Relayez les infos et faites comprendre aux médias que tout ceci nous intéresse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :