Rodney King est mort, la page est-elle tournée ?

Le 17 juin, Rodney King a été retrouvé mort au fond de sa piscine à Rialto, Californie. J’étais passé à côté de l’info, d’où le décalage avec ce billet. Pour beaucoup en France, ce nom n’évoquera rien. Pourtant, cet homme a été un emblème aux USA des violences policières et du racisme.

J’ai découvert son histoire grâce à Ben Harper et sa chanson intitulée Like A King.

Je vais vous en faire un résumé. Rodney King est arrêté en 1989 pour un braquage et condamné à deux ans de prison. Il sortira au bout d’un an en liberté conditionnelle. Le 3 mars 1991, il est poursuivi par la police de Los Angeles suite à un excès de vitesse. Une course-poursuite s’engage alors sur environ 13 kilomètres avant que Rodney King s’arrête. Les policiers croient qu’il est sous l’emprise de la drogue et suite au refus d’obtempérer de l’imposant jeune homme, deux hommes commencent à le ruer de coups de matraque et lui assènent de violents coups de pieds. Il sera emmené à l’hôpital et recevra vingt points de suture, aura la mâchoire et la cheville droite cassées. La scène est filmée par un amateur et sera diffusée sur les chaines de télévision américaines.

En mars 1992, les quatre policiers  (le sergent et trois auteurs de violences) sont présentés devant un tribunal. Le jury, composé de 10 blancs, un asiatique et un latino (les afro-américains ayant été récusés) acquittera les quatre hommes le 29 avril. C’est le début des émeutes de Los Angeles qui vont durer une semaine. Le soir même, de nombreux manifestants sortent dans la rue et les émeutes commencent dans le « quartier noir » de la ville. Le contexte est important, c’est en quelque sorte la goutte d’eau qui fait déborder le vase. La pauvreté et le chômage ont fortement augmenté dans les quartiers défavorisés, la police est accusée de violences et de ségrégation, et les clivages entre afro-américains, hispaniques et coréens sont à leur apogée. Tout cela va alimenter les émeutes. Pendant 3 jours, les scènes de violences sont légion dans les journaux télévisés qui couvrent les évènements en direct. Plusieurs milliers de militaires et de policiers furent déployés. On a dénombré plus de 50 morts et des dégâts estimés à plus de 800 millions de dollars. Il fallut l’annonce de l’ouverture d’une enquête sur le passage à tabac de Rodney King pour rétablir l’ordre. Les policiers impliqués furent jugés à nouveau et deux d’entre eux furent condamnés à 30 mois de prison.

La question qui se pose est : 20 ans après, avons-nous retenu la leçon ? Force est de constater que non. Avec le mouvement des indignés et des occupy, nous avons pu voir que les forces de l’ordre sont toujours aussi violentes. Les abus de pouvoir sont toujours présents et ce, partout dans le monde. Que ce soit en Espagne, en France, aux USA. En ce moment même, au Québec, des étudiants se font tabassés alors qu’ils manifestent pacifiquement contre une loi liberticide. Je vous conseille la chaine Youtube de CUTV qui montre de nombreux abus.

Les pouvoirs en place, loin d’apprendre de leurs échecs passés, cherchent à s’enfermer dans un régime totalitaire et liberticide. Rodney King est mort mais son nom résonnera encore longtemps dans nos avenues piétinées par des policiers qui ont oublié ceux qu’ils ont juré de protéger…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :