Papa Noël, Obelix et ma tante

oui-parfois-le-pere-noel-est-une-ordureNoël, ce n’est plus ce que c’était. La crise est passée par là et tout a changé. D’ habitude, la fin d’année est propice au don de soi, à la charité, à un certain regain d’humanisme. Ceux qui possèdent encore une TV sortent leurs mouchoirs devant les téléfilms américains de l’après-midi comptant une belle histoire d’amour sous la neige et les illuminations d’une avenue commerçante.

Mais cette année, tout fout le camp. Les pauvres peuvent crever. Les sans-abris peuvent bien geler. La neige et l’amour et les illuminations ne font plus pleurer. Cette année, papa Noël prend des airs de père fouettard.

C’est d’abord notre Gégé national qui a ouvert le bal. Sous fond de guerre civile à l’UMP, Gérard Depardieu a dû prendre peur pour son avenir, enfin surtout l’avenir de son compte en banque. Il a donc décidé de s’exiler en Belgique. Ras-le-bol des impôts. Ras-le-bol de la gauche qui veut me prendre tout ma thune. Rien à foutre des français. Rien à foutre de Noël.

Ah pardon, c’est vrai, il se soucie des français. Il le précise dans sa lettre au père Noël à Jean Marc Ayrault. D’ailleurs, il aime tellement la France qu’il a fait plein de films historiques. Si ça c’est pas une preuve en béton… Et puis, il a quand même versé 145 millions d’impôts en 45 ans le Gégé. Tu te rends compte ? Ah oui mais il a gagné combien ? Mince, il ne le dit pas ça…

Trop c’est trop, Gégé s’en va et préfère payer moins et empocher plus. Ah tiens, ça pourrait être un nouveau slogan pour l’UMP en perdition. Après le travailler plus pour gagner plus, Payer moins pour gagner plus.

Mais Gégé ne s’est jamais demandé pourquoi il payait tant. Il ne s’est jamais demandé à quoi servait ce fric. Il aurait dû demander aux intermittents du spectacle qu’il côtoyait tous les jours. Ils auraient peut-être pu le renseigner. Connaît-il le sens du mot « Social », la notion de partage et de justice ? Pas question de redistribuer, Gégé gagne beaucoup et veut tout garder. Non mais attendez, il a quand même dû verser 85 % de ses revenus en impôts en 2012. Ce qu’il ne dit pas, c’est qu’il possède un patrimoine tellement important que ça fausse tout de suite les calculs… Donc Au revoir Gégé, ou plutôt Adieu.

L’autre père fouettard, c’est le crédit municipal de Paris appelé aussi « Chez ma tante ». L’établissement de prêt sur gage va proposer à partir du 2 janvier prochain un prêt santé à un taux de 2,95 %, avec un plafond de 3000€ et sans dépôt d’objet en contrepartie pour un remboursement entre 6 mois et 3 ans. Bravo ma tante ! Vous faites là un grand geste pour les pauvres. Bah oui, selon ma tante, ¼ des français serait obligé de faire un prêt à la consommation pour pouvoir se soigner. Si l’on regarde l’affaire sous cet angle, effectivement, le CMP propose une offre alléchante comparé aux banques. Mais ce prêt santé sonne le glas de notre système de santé. Désormais, la porte est ouverte et pas de doute que beaucoup vont maintenant se précipiter pour proposer de nouvelles offres.

Et puis bientôt, vous verrez la consultation augmenter. Votre mutuelle (pour ceux qui peuvent encore s’en payer une) vous dira alors que vous n’avez qu’à faire un prêt santé pour payer la différence. Vous pouvez faire le deuil des soins intégralement remboursés. D’ici quelques années, nous devrons assumer une partie de plus en plus importante de nos frais de santé. Et on ne pourra plus rien dire car on disposera de prêts santé. Ah bien sûr le taux ne sera plus le même hein. Faut pas rêver… Envoyer tout de suite un mail à votre banquier et réservez dès maintenant votre prêt pour votre prothèse de hanche ou votre pacemaker, on ne sait jamais, il pourrait se montrer plus généreux…

Malgré toutes ces bonnes nouvelles, je vous souhaite un joyeux Noël. N’allez pas à la messe de minuit, jetez éteignez vos TV et ouvrez lez yeux. Bye les amis !

Publicités

One Response to Papa Noël, Obelix et ma tante

  1. Alcuinn says:

    De même, de joueuses fêtes à toi et aux proches 🙂
    (n’y avait-il pas une certaine zOrella qui rôdait en ces lieux, à une époque ? 😉 )

    En passant, tu parles de social, il est intéressant de comparer l’usage d’origine (plutôt proche de Marx & Co) à celui qui en est fait actuellement.

    Enfin bon, si on s’attarde sur tout, on s’arrache les cheveux. De joyeuses fêtes donc, et à bientôt !

    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :