Gaffe aux vagues et aux surfeurs

surfeurNon je ne suis pas devenu fou. Je sais bien que nous sommes en plein hiver et que ce n’est pas vraiment le temps rêvé pour faire du surf. Non, récemment j’ai vu le film Die Welle (La Vague en français). Et Reflets a publié une excellente série d’articles de Yovan Menkevick sur les sectes politiques et leurs gourous.

La Vague est un film allemand montrant que l’apparition d’un régime totalitaire est toujours possible même dans un pays avec une histoire si terrible que celle des allemands. Un professeur va ainsi embrigader ses élèves dans un mouvement autoritaire nommé « la vague ». Il va ensuite être complètement dépassé par l’ampleur des évènements  Loin d’être de la fiction, ce film s’inspire d’une expérience menée par un professeur aux Etats-Unis avec sa classe. Il avait ainsi créé « la troisième vague » en référence au troisième Reich et avait été tout aussi dépassé par l’attitude de ses étudiants et par leur implication dans ce parti autoritaire.

La série d’articles de Yovan est également très intéressante et rétablit quelques vérités qu’il est bon de lire. Il nous met en garde contre ces mouvements politiques qui se veulent près du peuple et qui nous proposent chacun la solution miracle à la crise actuelle. Car en grattant un peu, on s’aperçoit qu’ils ne sont jamais loin de l’extrême droite. Que ce soit Asselineau, Soral ou même Etienne Chouard qui entretient des relations pour le moins ambiguës avec des personnes comme Soral ou d’autres révisionnistes. Le néo-fascisme est en passe de devenir la seule alternative à notre système actuel. Et c’est en partie à cause de l’ignorance du peuple et de la désinformation qui est faite chaque jour.

Le néo-fascisme tire sur les bonnes ficelles pour attirer à la fois ouvriers, classe moyenne, souverainistes et extrémistes. Il n’est pas inimaginable que les prochaines élections soient marquées par une forte présence des ces thèses dans les urnes. Une présence au second tour est à envisager, une victoire à redouter.

Il est vrai que les forces politiques « traditionnelles » sont complètement dépassées. Elles ne veulent pas sortir du système actuel où la démocratie est devenue une illusion. Le peuple s’est vu confisqué le pouvoir par les élites. Les inégalités deviennent de plus en plus importantes. Pendant que le 1 % le plus riche continue de s’enrichir, les plus pauvres voient leur situation se dégrader un peu plus chaque jour. Et c’est bien normal car c’est le 1 % qui nous gouverne et qui s’est approprié le pouvoir.

On comprend donc le besoin de changement et cette attirance vers ce néo-fascisme nauséabond. Mais il existe pourtant d’autres solutions. Moins évidentes, il faut l’avouer. Mais beaucoup plus respectueuses de notre démocratie. LA solution, c’est d’y réfléchir ensemble en sortant des théories dominantes. Mais c’est bien là le principal problème : le « ensemble ». Car chacun aspire à avoir une meilleure condition sociale que son voisin. Chacun veut s’élever dans l’échelle sociale même si c’est au détriment de ceux qui sont en bas.

C’est donc à chacun de nous de se bouger et d’apprendre en priorité le « vivre ensemble », la notion de « société ». A chacun de nous de bien faire attention à la vague et aux surfeurs qui tentent de nous embarquer avec eux…

 

Publicités

3 Responses to Gaffe aux vagues et aux surfeurs

  1. nonor says:

    Je suis pour une fois plutôt d’accord avec toi, sauf la conclusion of course lol. Et cette apologie de la démocratie, perso ca fait longtemps que je n’y adhère plus. C’est la solution la « moins pire », certes mais je n’y crois plus. J’ai été militant par le passé, je t’en avais déjà parlé, et j’hallucinais de voir à quel point les gens s’en foutent, se foutent de leur voisin, se foutent de qui gouverne… Ils veulent juste qu’on leur foute la paix. Sans compter ceux qui capte rien (cible privilégié par le courant politique auquel j’ai adhéré).
    Mais en effet un mouvement totalitaire peut très bien revenir, il suffit d’enfoncer le peuple dans une telle merde qu’elle ne semblera être que la seule solution viable.
    Si cela arrive on en connaitra les responsables au moins.

  2. Alcuinn says:

    D’accord avec toi sur le fond.

    Une phrase me fait tiquer : « Le peuple s’est vu confisqué le pouvoir par les élites. » J’ai l’impression que « le peuple » ne l’a jamais eu, ledit pouvoir.

    Bonne continuation en attendant les prochaines écritures 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :